"Il n’y a pas de tyrannie qui ne tente pas de limiter l’art, car elles voient le pouvoir de l’art. L’art peut dire au monde ce qui ne peut être partagé autrement. C’est l’art qui transmet des émotions et des sentiments." 

- Volodymyr Zelensky, Président de l'Ukraine

Уяви Україну – Маленькі та великі історії / Imagine Ukraine – Small and Big Stories

 wim4454 copy (c)Оксана Шачко / Oksana Shachko
Без назви (Розіп’ятий Ісус з ерекцією з серії «Іконоборство») / Untitled (Crucified Jesus with the Erection from Iconoclast series), 2016
, 33 x 23.5 cm
tempera, egg yolk, gold leaf, wood

Oksana Shachko fut formée dès son plus jeune âge à la peinture traditionnelle d’icônes orthodoxes. Elle revint à ce style de peinture plus tard dans sa vie, pendant sa période d’exil à Paris, produisant une série de peintures intitulée collectivement Iconoclast. Chaque peinture apparaît en premier lieu comme une scène traditionnelle, mais nous voyons des détails qui ont été individuellement subvertis. Dans un ensemble de deux tableaux représentant la crucifixion, on voit que l’un des sujets est une femme. L’autre est un homme, et en y regardant de plus près, nous voyons que son pénis est en érection (ce qui arrive souvent au moment où les hommes décèdent). De telles caractéristiques, bien que provocantes pour certains, n’étaient pas conçues comme antireligieuses, mais étaient à la fois une déclaration contre l’endoctrinement et un appel à l’ouverture.