"Il n’y a pas de tyrannie qui ne tente pas de limiter l’art, car elles voient le pouvoir de l’art. L’art peut dire au monde ce qui ne peut être partagé autrement. C’est l’art qui transmet des émotions et des sentiments." 

- Volodymyr Zelensky, Président de l'Ukraine

Уяви Україну – Мистецтво як критичне ставлення / Imagine Ukraine – Art as a Critical Attitude

Still video2 (c)image: Alevtina Kakhidze
Найкомерційніший проєкт / The Most Commercial Project, 2010
Installation , variable
video and drawings and photocopies

Alevtina Kakhidze a lancé le projet The Most Commercial Project en 2004, au cours de ses études à l’Académie Jan van Eyck de Maastricht, une ville qui compte de nombreuses boutiques (de mode), où elle a commencé à dessiner des biens de consommation qui lui plaisaient. L’artiste a ensuite fait correspondre le prix de ses dessins à celui des articles réels. En 2010, dans le cadre de la suite de ses explorations de la culture de consommation, Kakhidze a organisé un événement au concept store Dress Code à Perm, en Russie. Elle a présenté ses dessins aux côtés de vêtements de marque et a prononcé un discours devant les clients du magasin. Dans la documentation vidéo de l’événement, Kakhidze explique que les dessins sont un substitut aux objets eux-mêmes. The Most Commercial Project remet en question les idées de valeur, de matérialisme, de possession et de consommation.